Personal tools

Views

Prime de financement externe (external financing premium)

geschrieben von am

en cas d’information asymétrique, le prêteur doit intégrer dans le taux d’intérêt les risques liés à la solvabilité du débiteur, qui ne peut être évaluée avec précision. En effet, le prêteur doit se prémunir contre toute surenchère de la part du débiteur ; y a des coûts de surveillance, d’évaluation et de recouvrement (collection of claims en cas de rupture de la relation de crédit) ; l’emprunteur pourrait se tourner vers des engagements moins rentables en raison des problèmes de sélection négative. La prime de financement demandée est donc mathématiquement la différence entre le coût de l’autofinancement et celui du financement externe. – Si l’entreprise peut mettre des actifs en gage pour le prêteur, la prime de financement sera proche de zéro. – Si, dans le cycle économique, le bénéfice d’une entreprise diminue, les prêteurs exigeront un taux d’intérêt plus élevé. En effet, la solvabilité du débiteur diminue à présent et le risque de perte pour le bailleur de fonds augmente. – Voir sélection adverse, problème d’agence, banque habituelle, information, asymétrique, aléa moral, sélection négative, problème principal-agent. – Voir le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank de juillet 2002, p. 44, le rapport mensuel de la Deutsche Bundesbank de janvier 2012, p. 15 s. (sur la prime de financement externe ; références bibliographiques).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/

tags :


Kommentare geschlossen.