Personal tools

Views

les fusions bancaires (bank mergers)

geschrieben von am

Les fusions de banques sont toujours soumises à l’approbation des autorités de surveillance. Celles-ci examinent en particulier la compatibilité des structures organisationnelles et des environnements de systèmes informatiques afin de limiter l’accumulation de risques que pourrait entraîner la fusion. Cela vaut également pour les fusions transfrontalières (crossborder mergers). Le passé a montré que le succès n’est pas seulement une question de taille et que de nombreux objectifs visés par la fusion, tels que les effets de synergie, la réduction des coûts, l’élargissement du marché en Suisse ou à l’étranger, ont été loin d’être atteints. – Voir effet d’agglomération, alliances, transfrontalières, filiale de banque étrangère, taille d’exploitation bancaire, taille optimale, taille de banque, stratégie d’affirmation, contestabilité, règle de Gibrat, gigabanque, confiance en la taille, consolidation, relation de banque correspondante, mégamanie, pieuvre, théorème de Penrose, oligopole de Sifi, principe de subsidiarité, bonus de transaction, offre publique d’achat. – Cf. Bulletin mensuel de la BCE de mai 2005, p. 85 et suivantes (processus de concentration dans la zone euro), Bulletin mensuel de la BCE d’octobre 2008, p. 75 et suivantes (fusions bancaires transfrontalières ; présentation détaillée ; nombreux aperçus).

Attention : le lexique financier est protégé par des droits d’auteur et ne peut être utilisé qu’à des fins privées sans autorisation expresse !
Professeur d’université Dr. Gerhard Merk, Dipl.rer.pol, Dipl.rer.oec.
Adresse électronique : info@ekrah.com
https://de.wikipedia.org/wiki/Gerhard_Ernst_Merk
https://www.jung-stilling-gesellschaft.de/merk/
https://www.gerhardmerk.de/

tags :


Kommentare geschlossen.

  • Kategorien

  • Kategorien